Droit et justice à l'UMons

Après-midi « Droit et Justice » pour les élèves de 6ème générale,

à l’Université de Mons

Ce jeudi 23 mars 2017, les élèves de 6ème générale se sont rendus à l’université de Mons afin de participer à des ateliers autour du droit et de la justice, animés par les professeures

Anne-Emmanuelle Bourgaux et Isabelle Lemineur.

Mais d’abord, petit pique-nique afin de se booster pour l’après-midi.

En début d’après-midi, ils ont d’abord assisté à un ciné-débat autour du film « Casus Belli – Sur les sentiers de la paix ».

Ce court-métrage présentait différentes affaires qu’avait à traiter le juge de paix, à savoir des problèmes de conciliation entre époux, des problèmes entre locataires et bailleur (laisser-aller dans l’appartement, saleté excessive, hébergement de personnes supplémentaires dans un appartement trop petit pour les accueillir, nuisances par rapport aux voisins, loyers non payés).

Lors du débat, nos élèves n’ont pas hésité à intervenir afin de questionner l’avocate ou la professeure de droit, ou de donner leur point de vue par rapport aux questions soulevées.

Dans la deuxième partie de l’activité, nos jeunes ont participé à un QUIZ de culture générale sur les matières du droit.

Ils ont pu apprendre par exemple que si X prête son GSM à un ami, qui malheureusement le revend à une personne Y en lui disant que ce GSM lui appartient, mais qu’il désire en acheter un autre, et bien Y devient le nouveau propriétaire du GSM. La justification est que le GSM n’a pas été perdu, ni volé, et que c’est de son plein gré que X  a mis le GSM entre les mains de son ami.

Autre information : que vous achetiez votre pain à la boulangerie, que vous alliez vous couper les cheveux chez le coiffeur ou que vous achetiez une canette au distributeur, dans tous les cas, vous êtes dans le cadre d’un contrat.

On nous renseigne aussi que le Roi ne peut être jugé que lors de la cessation de ses fonctions afin d’éviter toute dérive politique.

Le débat s’est un peu tendu quand il s’est agi de débattre sur la loi autorisant l’abattage sans étourdissement d’animaux lors de rituels, à condition que ce soit fait par des sacrificateurs reconnus.

Mais cela a fait prendre conscience aux étudiants de la difficulté de rendre justice et de cadrer une loi.

3 de nos étudiants ont gagné des places de cinéma IMAGIX pour leurs interventions judicieuses :

Jules Godart, Thomas Lheureux et Radouane Diab.

Nous félicitons aussi Djulian Oualta, Antoine Dassonville, Rémy Labeau, Léonie Escalier, Ocema Naji et Dorian Lejeune pour leur participation active dans les échanges.

Nous remercions aussi Lena Goossens, chargée en communication à l’Umons de nous avoir proposé cette animation.

Mmes Brel et Hartman.

 

Go to top